FacebookDécouvrez-nous sur Facebook !

Clos Saint Jean

L’expérience unique...

Le Clos Saint Jean est une expérience originale et unique de la famille Jouffreau, vignerons depuis 1610, qui désire redécouvrir l’expression d’un vignoble oublié.

La famille Jouffreau fidèle à sa philosophie d’élaborer des vins authentiques et de grandes gardes, décide de patienter plus de dix ans avant de proposer les vins de ce terroir si prometteur du Clos Saint Jean.

Pour la famille Jouffreau, il ne s’agit pas de copier le Clos de Gamot mais seulement de valoriser les caractéristiques de ce terroir grâce à son savoir-faire.

L’historique

Au cours des siècles derniers, les vignerons d’alors épierraient les sols de ces collines. Ils bâtissaient, avec les pierres retirées, les murets (toujours existants) en limite de parcelles ou à égale distance l’un de l’autre afin de permettre le travail de la vigne.

Ils s’appliquaient aussi à construire sur ces parcelles des « gariottes », petites maisons de pierres servant d’abris aux « laboureurs » qui venaient travailler ces vignes.

La vie viticole était intense. Ces vignerons ont façonné le paysage quercynois. Les vins récoltés au « Pech de Sals » étaient particulièrement réputés et connus à travers l’Europe dès le XVIIème siècle.

Le paysage actuel est couvert de genièvres, de murets et de quelques gariottes.

La plantation du Clos Saint Jean

Nous avons tout d’abord défriché le terrain en brûlant simplement les genévriers et autres petits arbustes. Puis, nous avons « griffé » le sol pour le nettoyer. Nous n’avons surtout pas retourné la terre pour éviter de soulever le rocher, de le broyer ou de le concasser, ce qui aurait induit une modification de la constitution du sol argilo-calcaire.

Nous avons conservé les petits réservoirs d’eau qui avaient été aménagés aux siècles derniers pour récupérer l’eau de pluie.

La plantation a été réalisée en février 1993.

Nous retrouvons deux types de configuration de plantation du Vignoble Clos Saint Jean orienté Sud-Sud Ouest.

Pour une partie du vignoble, nous avons adopté une disposition en terrasses. Nous avons sélectionné un espacement d’un mètre entre chaque pied de vigne et d’un mètre entre chaque rang (selon le principe du vignoble de Banyuls). La compacité y est donc de 10 000 pieds/ha.

Pour l’autre partie, nous avons disposé les rangs entre les murets et préféré un espacement de 0,74 m entre chaque plant et de 1,68 m entre chaque rangée, soit une compacité de 8 000 pieds/ha.

Les piquets et les trous de plantation on été réalisés à la pioche et à la barre à mine nécessitant plus de 15 minutes par trou pour ce travail d’antan.

Une fois le plant déposé, chacun a été buté.
Nous avons sélectionné quatre porte-greffes implantés selon l’étude des sols :

  • pour le niveau bas de la parcelle : le 3309, porte-greffe de qualité
  • pour le milieu, partie inférieure : le Fercal résistant au calcaire mais moyennement résistant à la sécheresse
  • pour le milieu, partie supérieure : le 41 B résistant au calcaire et adapté aux conditions de sécheresse
  • pour le haut de clos : le 110 richter surtout adapté à la sécheresse

Sur ces quatre porte-greffes, nous avons greffé de l’Auxerrois ou Malbec de trois générations issu des vignes du Clos de Gamot :

  • La première génération « originelle » d’auxerrois. Celle des vignes centenaires du Clos de Gamot.
  • Une deuxième génération, plus récente, mais déjà issue d’une sélection des vieilles vignes du Clos de Gamot.
  • Une dernière génération, le clone JU (Jouffreau) 594 sélectionné issu lui-même des vieilles vignes du Clos de Gamot.

Le travail de la vigne

« Il n’est de temps qui ne revienne… »
Tout le travail est réalisé à la main : pioches, sarcles, pompes à dos,…La famille Jouffreau arpente le Clos Saint Jean comme ses aïeux vignerons le firent.

La vinification

La parcelle est vinifiée en cuve de faible volume afin de conserver au maximum les spécificités du terroir. La cuvaison est de l’ordre de 3 à 5 semaines, celle-ci étant pilotée par la dégustation et le savoir-faire de la famille Jouffreau.

Les méthodes d’extraction sont restées traditionnelles et très respectueuses du caractère du millésime. Le travail de remontage en douceur est privilégié afin d’obtenir une structure harmonieuse de la cuvée.

L’élevage

Un élevage en demi-muids est réalisé pendant 18 à 24 mois suivant les millésimes. Ouillages, soutirages, dégustations, assemblages rythment ce temps d’élevage pendant lequel la structure tannique s’arrondit et libère de nombreux arômes complexes.

Les vicissitudes de la nature

Dans cette localisation de coteaux, le climat est rude en hiver et le soleil intense en été. La nature a tous les droits. Les millésimes 2003, 2004, 2006 et 2007 ont été partagés avec les sangliers et les chevreuils, qui se sont également délectés de ce nectar précieux.

Une expérience unique au niveau du vin

Venez découvrir une collection de millésimes jamais commercialisés de 1998 à 2005 et l’évolution de la vigne au cours de ces années.

La signature de ces vins est caractérisée par les essences de la garrigue, des fruits mûrs, de la concentration et de la minéralité.
Nous retracerons à travers ces millésimes l’expression d’un terroir unique et exceptionnel.

« Il n’est de temps qui ne revienne… »

Le Clos Saint Jean se situe sur une colline, près du village de Sals, entre Castelfranc et Labastide du Vert, dénommée en 1837 « Pech de RA » et représentant alors un vignoble de 10 ha.